Comment s’organise la réflexion éthique au laboratoire de Biologie Médicale ?

A propos d’une question éthique en laboratoire de biologie médicale.

Entre respect du secret professionnel et protection des partenaires.

Mémoire pour le DIU de Réflexion Philosophique et Éthique en santé (Espace Éthique Rhône-Alpes), soutenu par Estelle BUGNI, le 07 Septembre 2017, récompensé par le PRIX DE LA FONDATION APRÈS TOUT.

 

Vous pouvez TELECHARGER LE MEMOIRE complet ici.

En premier lieu, voici une situation rencontrée au laboratoire de biologie médicale: celle d’un patient séropositif et porteur de syphilis active.

« Celui-ci annonçait ne plus vouloir se protéger pour ses rapports sexuels. Il se considérait désormais comme « non contaminant ». Prise au dépourvue et dans l’urgence, j’avais maladroitement balbutié quelques arguments pour signifier mon désaccord, avant de laisser repartir le patient. Je n’avais aucune assurance d’avoir été entendue. Et j’avais le sentiment de ne pas avoir réussi à mettre hors de danger ses partenaires. J’étais en présence d’un dilemme éthique, mettant en tension le devoir de respecter le secret professionnel en préservant l’intimité du patient et la volonté de protéger la santé de ses partenaires. »

Beaucoup de décisions éthiques sont spontanées. Mais les dilemmes éthiques exigent toutefois, pour être résolus, une démarche de recherche de décision la meilleure qui soit. Ou tout du moins, elle doit « être la moins mauvaise ». Le temps de la réflexion et de la pondération permet de faire émerger des solutions nouvelles. Cela constitue souvent un compromis entre deux positions.

Ensuite, pour cette situation, nous avons mené une réflexion éthique basée sur une réflexion scientifique préalable. Ainsi, à l’aide de la grille d’analyse de Legault, nous avons tenté d’identifier des pistes pour préserver à la fois l’intimité du patient et protéger ses partenaires.

A partir des actions possibles identifiées, nous avons interrogé d’autres laboratoires sur les alternatives qu’ils auraient choisies. Nous les avons également interrogés sur l’organisation de la réflexion éthique au laboratoire, les problématiques rencontrées et leur ressenti sur le sujet.

En conclusion, il apparaît que la définition de l’éthique nécessite d’être précisée. La partie la plus connue est l’éthique professionnelle proche de la déontologie. Mais le cadre réservé à l’éthique de la pratique, tant l’éthique au quotidien que le traitement des questions problématiques semble insuffisant, tout comme la formation du personnel à cette discipline, relativement nouvelle dans le milieu de la santé.

Aussi, c’est la raison pour laquelle nous avons le plaisir de vous annoncer la création de « Cercles éthiques ».

 

Ils sont destinés au personnel des laboratoires de Biologie Médicale. 

Ces journées de rencontre ont été construites dans le cadre du DPC.

Vous pouvez consulter notre programme. N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement.

Télécharger Programme MODULE 2

Une journée d’initiation à l’éthique est proposée avant d’assister à ces cercles.

Télécharger Programme MODULE 1

Formations laboratoire de biologie médicale

Pour vous pré-inscrire, envoyez nous un mail : contact@sfc-formation-consulting.fr

Sphre Ethique

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez notre site, partagez-le !